Skip links

Conférence

23 février 2018 | Conférence lors de la semaine contre le sexisme (évènement interassociations)

Dans le cadre de la semaine inter associative contre le sexisme, mobilisant des associations de Rennes, S’Éveiller, pose le débat “Le harcèlement de rue, la rupture d’un dialogue dans une société en crise“. Une quinzaine de personnes ont prit la parole pour partager leurs réflexions et leurs expériences en tant qu’homme et femme. Apres le visionnage de plusieurs vidéos, si les participants du débat semblent camper sur leurs positions, tous s’accordent sur la définition de harcèlement de rue. Le harcèlement de rue serait le résultat d’un comportement visant à interpeler verbalement ou physiquement des personnes dans l’espace public, interpellation intimidante, insistante et irrespectueuse. Tous s’accordent à dire également qu’il ne faut pas confondre drague et harcèlement, puisque dans le second cas le consentement de la personne interpelée manque à l’appel.

Toutefois, une incompréhension de la part des hommes présents au débat a pu survenir du fait que précisément ils ne se sentaient pas forcément concernés puisqu’ils n’adoptaient pas ce type de comportement. Une autre fracture a pu s’illustrer au sujet de la place de la rue dans la rencontre avec autrui. Enfin, dans l’ensemble, la vision globale s’entend d’une volonté d’amélioration de la prise en compte du harcèlement de rue notamment au niveau répressif pénal, même si certains sont peu convaincus de la réforme amorcée par la secrétaire d’État chargée de l’égalité entre les hommes et les femmes Marlène Schiappa consistant en la définition de la notion de harcèlement de rue et de la mise en place d’un travail collaboratif avec les forces de l’ordre pour déterminer les conditions de la verbalisation.